Prendre soin de sa vue après 50 ans

Voir directement les 1 commentaires.

La vue commence à décliner entre 40 et 50 ans. Le cristallin et les muscles de l’œil perdent de leur élasticité. L’oeil n’est alors plus capable de compenser et d’effectuer la mise au point correctement.

Pour votre santé, prendre soin de sa vue est très important pour tous vos moments du quotidien : lire, regarder la TV, conduire, faire vos courses, faire de l’ordinateur, tablette ou smartphone. Toutefois, choisir les bonnes lunettes de vue est souvent compliqué : type de correction, prix de la monture et des verres, remboursement… Nous allons vous aider à y voir plus clair !

Rendez-vous chez l’ophtalmologue

Pour commencer, avant de vous rendre chez un opticien, vous devez prendre rendez-vous chez l’ophtalmologue si vous n’avez pas d’ordonnance. Ce spécialiste des yeux déterminera le moyen de correction à mettre en place et vous donnera une ordonnance qui sera à remettre à l’opticien. L’ophtalmologue peut aussi, si besoin, vous proposer une opération corrective si vous avez de la cataracte par exemple.

Pour les adultes de plus de 42 ans : validité de l’ordonnance est de 3 ans.

Le prix d’une consultation chez l’ophtalmologue peut varier entre 28 € à plus de de 100 € selon la ville où il exerce et sa spécialité. L’Assurance Maladie vous remboursera au maximum à hauteur 70 % du tarif de base de la sécurité sociale, soit 20 € maximum. Le reste à charge sera pour vous ou bien pour votre complémentaire santé si vous en avez une.

vue après 50 ans

Les types de correction

Pour bien comprendre le diagnostique de l’ophtalmologue , voici les troubles de la vue les plus fréquents :

  • La myopie : mauvaise vision de loin, alors que la vue de près est bonne ;
  • L’hypermétropie : la vision n’est nette qu’au prix d’un effort, avec l’âge elle devient floue de loin comme de près ;
  • L’astigmatisme : la vision n’est pas nette, quelle que soit la distance ;
  • La presbytie : à partir de la quarantaine, la vision devient floue de près.

Après un examen oculaire, l’ophtalmologiste fournie une ordonnance permettant de fabriquer des verres adaptés à votre besoin de correction. Certaines corrections doivent parfois se cumuler, comme l’astigmatisme qui peut être associé à une myopie.

Les prix des lunettes de vue

Le prix des lunettes de vue pour aller de gratuit à plusieurs centaines voir milliers d’euros ! Il y a en général deux facteurs qui influent le prix de vos futures lunettes : la marque de la monture et les types de verre à fabriquer pour votre correction.

  • la marque de la monture : elle peut influer jusqu’à 90 % sur le prix de vos lunettes. La sécurité sociale n’a aucun intérêt de rembourser au prix fort vos lunettes car la monture est de marque. Il faut donc que ce soit un choix assumé. Vous pouvez demander à votre opticien de vous présenter les montures de lunettes sans marque.
  • la qualité de la monture : qu’elle soit de marque ou pas, la qualité de la monture va jouer sur le prix. Matière plastique, métal, titane, aluminium ou bois, solidité, flexibilité et encore le poids sont des critères à prendre en compte pour l’esthétique, le confort et le prix.
  • les types de verre : verres unifocaux sont les moins chers et corrigent la myopie, hypermétropie et astigmatisme. Les verres progressifs sont recommandés pour la presbytie et sont plus cher. Il y a aussi les verres bureautiques ou « mi-distance » et enfin, les verres bi-focaux ou à double-foyer. Vous n’aurez pas trop le choix sur les verres car ils dépendent de votre besoin en correction suite à votre ordonnance. C’est donc l’opticien qui vous guidera sur les types de verre.
  • la matière des verres : peut avoir un gros impact sur le prix de vos lunettes suivant s’ils sont minéral (quasiment plus utilisé car cassable et lourd), organique (léger, confortable, minces et résistants aux rayures) et en polycarbonate (très léger, grande résistance aux chocs mais se raye facilement).
  • traitement sur vos verres : c’est le dernier facteur qui joue sur le prix de vos lunettes de vue : traitement anti-reflets, anti-salissure, hydrophobe, anti-rayure, anti-lumière bleue, polarisant, photochromique, antibuée, amincissant, hydrophile, ou encore coloration. Tous ces traitements impacteront le prix de vos lunettes de vue.

Notre conseil, n’essayez pas pour payer le moins cher possible vos lunettes de vue de tirer toutes les prestations vers le bas. Avec une monture de mauvaise qualité, des verres fragiles et lourd, sans aucun traitement, cela gâchera votre quotidien. Vous garderez vos lunettes pendant 1 an voir plusieurs années et ce, au quotidien.

Vous devrez donc avoir le meilleur rapport qualité prix entre la monture, les verres et les différents traitements. Prenez ce dont vous avez besoin et pas plus. Et pour le prix, renseignez-vous sur ce que rembourse la sécurité sociale et les complémentaires santé.

lunettes de vue

Les remboursements : sécurité sociale et complémentaire santé

Si vous avez bien lu les rubriques plus haut, vous comprenez maintenant mieux le prix de vos lunettes de vue. Maintenant il est temps de passer au remboursement !

Des lunettes inadaptées à la vue, de mauvaise qualité, parfois pour des raisons financières

Remboursement des lunettes de vue par la sécurité sociale

La loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) de 2019 a instauré un dispositif permettant aux assurés de ne pas subir de reste à charge dans leurs dépenses d’optique. Vous devez aussi avoir une complémentaire santé (mutuelle santé, voir plus bas), ou une complémentaire santé solidaire (voir plus bas) pour bénéficier d’un 0 reste à charge.

securité sociale assurance retraite

Ce dispositif s’appelle « 100 % santé » ou « reste à charge zéro ». Pour en bénéficier, l’opticien doit proposer en magasin au moins 35 montures pour adultes qui répondent au cahier des charges « 100 % santé ». Il doit s’agit de montures de qualité d’un montant d’environ 30 euros (on en revient aux prix des montures comme expliqué plus haut). Pour les verres c’est pareil, l’opticien doit proposer des verres qui traitent l’ensemble des besoins de corrections visuelles et qui répondent à des critères de qualité techniques (traitement anti-reflets et anti-rayures) et esthétiques (amincissement).

Si la monture et les verres répondent à ces critères, l’Assurance maladie prendra en charge 50 % du coût de l’équipement d’optique et la complémentaire santé les 50 % restants.

Avant la réforme Après la réforme
Prix monture et verres 540 € Prix monture et verres 210 €
Remboursement sécurité sociale et complémentaire santé 420 € Remboursement sécurité sociale et complémentaire santé 210 €
Reste à charge 120 € Reste à charge 0 €

Vous n’aurez donc aucune somme d’argent à débourser de votre poche. Si vous prenez une monture de marque ou des traitements complémentaires pour vos verres, vous aurez un reste à charge (ou votre mutuelle santé).

Complémentaire santé / mutuelle

Une complémentaire santé, aussi appelée mutuelle senior, permet, suite à une cotisation mensuelle ou annuelle, de vous faire des remboursements de reste à charge total ou partiel comme de l’hospitalisation, de l’appareillage auditif, optique, etc.

Il est important de bien choisir sa mutuelle senior car il y a des garanties qui deviennent inutiles avec l’âge (forfait maternité, orthodontie, contraceptif…). D’autres garanties deviennent indispensables comme l’appareillage auditif, la cure thermale, etc.

Vous pouvez à tout moment remettre en cause votre mutuelle santé senior en utilisant un comparateur de mutuelle santé senior. Vous pourrez gagner en prix et / ou en garantie.

Aide à la complémentaire santé (ACS)

Si vous n’avez pas les moyens de payer une mutuelle santé senior (à cause d’une trop petite pension de retraite par exemple), il existe l’Aide à la complémentaire santé (ACS). Elle permet de ne pas payer les dépenses de santé chez le médecin, dentiste, pharmacie, hôpital ainsi que la plupart des lunettes, prothèses dentaires et auditives.




Pour en bénéficier, il faut ne pas dépasser un plafond de ressources : 9 032 € / an pour 1 personne, 13 547 € / an pour 2 personnes, 16 257 € pour 3 personnes, etc.

Vous devez contacter votre caisse d’assurance maladie pour solliciter cette aide. Pour d’information sur la page ACS du site AMELI.

Orthoptie : des exercices pour les yeux

Terminons enfin par une spécialité peu connue qui est l’orthoptie. Tout comme le reste de votre corps (le cerveau, les muscles, les articulations) qu’il faut garder en forme après 50 ans, l’orthoptie permet de travailler la vision. Soit pour atténuer des maux de tête, soit améliorer un strabisme ou encore pour diminuer la perte de vue. On appelle aussi cela gymnastique oculaire.

Si vous voulez diminuer des migraines ou améliorer votre vue, il y a de nombreux exercices sur internet mais la consultation chez l’orthoptiste est remboursée par l’Assurance Maladie à hauteur de 60 % dans le parcours de soins coordonnés. A essayer !

Les 1 avis des membres Prendre soin de sa vue après 50 ans

  1. L'avis de le 28 juillet 2020 16 h 26 min sur Prendre soin de sa vue après 50 ans

    Bonjour. Pour avoir le zero reste à charge j’ai bien du demander à mon opticien les montures concernées car celui-ci ne m’a pas automatiquement dirigé vers celles-ci. Donc soyez vigilant et si vous voulez bénéficier du zero reste à charge, demandez bien à votre opticien !

Donnez votre avis sur Prendre soin de sa vue après 50 ans