Les femmes de 50 ans et plus au cinéma : entre invisibilité et stéréotypes

disons-demain-femme-cinema

Dans un monde où le cinéma est souvent un miroir de la société, la sous-représentation des femmes de plus de 50 ans pose question. Une enquête réalisée par le site de rencontre DisonsDemain, en collaboration avec OpinionWay, révèle une disparité frappante dans la représentation des femmes mûres au cinéma, un enjeu qui va bien au-delà de la simple question de l’âge ou du genre.

Le constat alarmant d’une représentation inégale

Une étude menée par DisonsDemain met en lumière une statistique troublante : seulement 7% des rôles dans les films français sortis en 2021 ont été attribués à des actrices de plus de 50 ans, contre 16% pour les hommes. Cette disparité reflète-t-elle les réalités de la société, ou est-elle un frein à l’évolution des mentalités ?

Les femmes de plus de 50 ans, représentant près de 15 millions d’individus en France, sont souvent absentes des positions de pouvoir dans les grandes entreprises, la politique, les médias, et même la culture. Leur sous-représentation au cinéma est particulièrement marquée, avec 35% des personnes interrogées regrettant leur absence sur les écrans.

Contrairement à leurs homologues masculins, les actrices de plus de 50 ans sont moins sollicitées pour des rôles majeurs. 70 % des répondants soulignent qu’elles sont généralement cantonnées à des rôles stéréotypés, principalement maternels, au lieu de rôles incarnant l’indépendance ou le pouvoir.

Les visages de la maturité

Des actrices comme Sophie Marceau, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, et Mathilde Seigner sont citées comme incarnant au mieux la femme de 50 ans et plus. Mais est-ce suffisant pour refléter la diversité et la complexité de cette tranche d’âge ?

La présence renforcée de femmes de plus de 50 ans sur les écrans est jugée nécessaire par 86% des répondants pour faire évoluer la société vers plus d’égalité. De plus, 67% des femmes de cette tranche d’âge affirment que ces représentations ont un impact positif sur leur confiance en elles.

Le défi est de taille : rendre les femmes de plus de 50 ans visibles et valorisées au cinéma. Il s’agit d’un enjeu de société essentiel pour changer les représentations et, par conséquent, les mentalités. Comme l’indique Evelyne Guimmara, membre de la commission AAFA-Tunnel de la comédienne de 50 ans, « Rendre visibles les femmes de plus de 50 ans dans les fictions est un enjeu de société. Invisibles à l’image, elles disparaissent de l’imaginaire collectif. »

La mission de DisonsDemain : déconstruire les stéréotypes

Depuis six ans, DisonsDemain s’attaque aux stéréotypes touchant les personnes de 50 ans et plus. Avec 56 % des personnes de cette tranche d’âge se sentant sous-valorisées dans la société française, la lutte contre cette invisibilité devient cruciale, en particulier pour les femmes.

“En tant que spécialiste des rencontres pour les plus de 50 ans, nous souhaitons faire avancer le débat sur la représentativité de cette génération, et des femmes en particulier. Bien que leur place dans la société ait considérablement évolué au fil des décennies, notre étude montre que des inégalités subsistent, notamment dans le cinéma. Pour mettre fin aux stéréotypes, de nombreux français de plus de 50 ans militent pour plus de figures féminines puissantes et inspirantes” 

Céline Boudière, directrice marketing et digital de Meetic Europe

Votre avis sur Les femmes de 50 ans et plus au cinéma : entre invisibilité et stéréotypes